FEDERATION COLOMBOPHILE                       DE PICARDIE

   
 
Message des membres du bureau fédéral de la 2ème Région adressé aux colombophiles,
 
Avant, pendant et depuis qu'il est élu, le bureau de la deuxième région fait preuve d’une grande transparence et ce sans tabou.
Dés son installation le bureau a mis en place une politique de communication ouverte destinée à l’ensemble des colombophiles, du jamais vu, aucun bureau n’a osé un tel niveau de transparence à ce jour.
Ce nouvel état d’esprit montre au moins une chose: le respect à l’égard de chaque colombophile, quelque soit son Groupement d’origine, fait pleinement parti de l’ADN de ce bureau.
Le devoir d’informer s’avère être primordial et la diffusion du compte rendu de la réunion sportive du 14 janvier dernier en est une preuve évidente !
Comme vous avez pu le lire sur les réseaux sociaux et sur le site du Groupement de la Somme, le nouveau bureau est devenu une cible sans retenue de la part de certains.
De surcroit, certains dirigeants peu scrupuleux de l’intérêt général attisent les braises créant un clivage Est/Ouest, stimulant ainsi une rivalité entre les Groupements, une posture peu glorieuse pour ces détracteurs.
Cette situation appelle à une réaction unanime des membres du bureau face à ce mouvement organisé de désinformation et de division.
 
Concernant le manque de fonctionnement démocratique, et l’absence de vote relatif à la ligne de vol.
La colombophilie va mal, elle est sur le déclin, tout le monde est d’accord sur ce constat et comme l’a très justement rappelé Ludovic Cliquot notre Président fédéral lors de cette dernière commission sportive : « à modèle identique – résultat identique ! ».
Qu’est ce que cela signifie-t-il ?
Tout simplement que les réunions inter Groupement relatives à l’élaboration d’un programme de concours Fédéraux sont de perpétuels refrains où chaque département arrive avec sa ligne de vol sans vouloir faire preuve du moindre consensus avec pour unique objectif : imposer les seuls concours qui les avantagent sans aucune préoccupation de l’intérêt général.
Cet état d’esprit laisse des traces bien évidemment !
Les anciens en parleraient mieux que nous : ces réunions se sont souvent conclues par un vote à 2 contre 1, s’ensuit des polémiques, des rancœurs et des réactions de boycott, et tout cela au détriment de beaux contingents mais surtout au détriment des colombophiles.
En 2020, l’Aisne avec son nouveau bureau était de retour dans les fédéraux après une regrettable période de boycott. Elle avait obtenu un concours plus à l’est (Valence), mais certains amateurs situés plus à l’ouest n’avaient pas joué ce concours. Il y avait d’ailleurs eu des réactions véhémentes contre les dirigeants de l’Oise et de la Somme, accusés de ne pas être assez « courageux » (pour rester poli) et d’avoir cédé.
Malheureusement, dès l’année suivante pour la ligne de vol de 2021, une fois de plus, les colombophiles de l’Aisne et de l’est de l’Oise et de la Somme se sont sentis lésés par une ligne plus à l’ouest.
La carte ci-dessous est suffisamment parlante !
 

 
Arrêtons donc ces querelles stériles et comportons nous en adultes, essayons autre chose même si le changement est source d’appréhension et déstabilise parfois.
Nous avons clairement affiché cette intention en considérant que la ligne centrale était une ligne de vol cohérente et équitable pour tous et nous insistons sur le fait que nous resterons particulièrement attentifs aux résultats enregistrés à l’issu de chaque concours pour chaque Groupement durant cette saison.
Les résultats de chaque Groupement seront scrutés et le comportement des pigeons analysé sur cette ligne de vol.
Nous vous rendrons compte de notre analyse en nous appuyant sur des arguments scientifiques puisqu’un certain nombre de pigeons seront équipés d’une bague GPS et ceci lors de chaque concours.
Alors cette année soyons sport, il faut que chaque Groupement joue le jeu, il sera toujours temps de dresser le bilan en fin de saison et de nous retrouver autour d’une table pour discuter sereinement de ce que nous enseigne cette nouvelle ligne suivant les points géographiques des uns et des autres.
N’ayons pas d’apriori négatif avant d’avoir expérimenté cette ligne de vol et d’en avoir recueilli objectivement les premières données!
 
Concernant la polémique relative au transfert du lieu de centralisation des pigeons de Coulemelles vers Naturagora
Lors de cette réunion du 14 janvier, après avoir fait part de leurs observations, nous avons demandé aux quatre représentants des groupements : « allez-vous mettre cette ligne de vol dans vos programmes et championnats respectifs ». Les quatre représentants ont répondu oui !
Ce qui nous a permis de poursuivre cette réunion et de parler de l’organisation du transport.
A la demande des deux Présidents de l'Oise et de la Somme et pour répondre à leur sollicitation, il a été proposé de garder le point de centralisation de Coulemelles (dans la mesure où nous aurons la certitude que celui-ci redeviendrait disponible) pour le Groupement de la Somme, de l’Oise et du CNP.
Le transporteur viendra récupérer sur ce site le semi-remorque chargé une fois le regroupement achevé.
Nous n’imaginons pas que ce dispositif, identique à celui pratiqué les années précédentes, qui répond parfaitement à la demande du Groupement de la Somme, soit remis en cause par ses dirigeants.
Quelle sera la nouvelle excuse ou stratégie pour ne pas participer aux concours fédéraux : refuser de ramasser les pigeons des amateurs ?
Cette position serait irresponsable et irrespectueuse à l’égard des nombreux colombophiles qui souhaitent ardemment participer au concours Fédéraux sur cette ligne de vol.
Un deuxième point de chargement sera mis en place sur le site de Naturagora avec le même dispositif pour les sociétés de l'Aisne et les sociétés d’autres Groupements limitrophes qui en feraient la demande.
Ce lieu aura également pour vocation à devenir le lieu centralisateur des paniers de l’ensemble des Groupements et le point de départ vers les lieux de lâcher.
La Région prendra en charge financièrement la ramasse organisée par chaque Groupement comme cela se pratiquait les années précédentes.
Les conditions de la prise en charge financière feront l’objet d’un accord entre la Région et le Groupement concerné après concertation.
A ce jour, un transporteur a répondu favorablement pour conduire nos pigeons sur les points de lâchers. Nous sommes également dans l'attente de trois autres devis.
Ce choix de fonctionnement permet de régler des aspects pratiques organisationnels mais surtout d’être en conformité avec la réglementation en vigueur, nous devons et nous serons intransigeants sur ce point.
Pour information cette manière de fonctionner a permis à l'Aisne de transporter en toute légalité et à moindre prix ses pigeons dans des conditions satisfaisantes.
Nous aborderons le sujet de la même manière : protéger la deuxième région et ses amateurs en respectant la loi et en retenant le transporteur ayant le meilleur rapport qualité/prix.
Bien évidemment, l'organisation retenue, une fois validée par le bureau, vous sera communiquée le temps de ficeler définitivement ce dossier.
 
Précisions sur la démission de 3 membres du bureau
Notre projet de ligne de vol centrale était connu avant les élections, il a fait l’objet d’un accord unanime par le groupe et de surcroît annoncé dans notre projet.
Ces trois personnes toutes représentantes du Groupement de la Somme, ont fait le choix de quitter le groupe peu après avoir été élus.
Nous le regrettons sincèrement, car nous avions eu des échanges fructueux et une relation de qualité lors des premières réunions en visioconférences avec l’ensemble des membres de l’équipe.
Ces choix sont personnels, nous les respectons.
Toutefois, nous trouvons inadmissible le comportement sur les réseaux sociaux de certaines personnes qui n’ont d’autres objectifs que de dénigrer le Président de la Région et au travers de lui toute l’équipe de bénévoles qui travaillent ardemment pour le bien de la colombophilie Régionale.
Ces dénigrements ne sont nullement fondés et chacun connaît l’implication de Ludovic Cliquot, notre Président fédéral, dans la vie associative et en particulier dans son rôle de Président de la 2ème Région qu’il assume avec un dévouement sans faille depuis le début de son mandat.
Toujours soucieux de l’intérêt général, en permanence à l’écoute des uns et des autres ce qui lui permet de prendre les bonnes décisions en étroite collaboration avec son équipe du bureau fédéral.
Bien évidemment, comme toute personne qui détient des responsabilités, il a le devoir de trancher et de dire les choses objectivement qui, parfois, peuvent froisser la susceptibilité.
Effectivement, il y a eu un clash entre le Vice-président démissionnaire et le Président fédéral, qui estime qu’il n’a rien apporté au bureau si ce ne sont que des critiques permanentes avec des reproches incessants à l’égard des axonais, ce qui ne correspond pas à l’état d’esprit du Président de région et des membres du bureau en général.
Concernant le dossier du site de Coulemelles, difficile d’obtenir des informations hormis de s’entendre dire qu’il était entièrement bouclé !
En réalité, beaucoup d’opacité autour de ce dossier dont personne ne pouvait obtenir d’informations ni s’immiscer et sur lequel il ne communiqua que le jour de sa démission !
Cette démission « poussée » a entraîné celle de Jean-Philippe (qui a été en charge de la mise en place des bagues GPS et de son suivi) et celle de Barbara (qui avait participé à l’audit des comptes, et devait participer à la gestion des comptes au moment de la saison).
Difficile de comprendre ces démissions successives et leur rationalité.
Tout reste imaginable : démissions programmées, volonté de déstabiliser le Président et son équipe, position inconfortable au sein de cette équipe au regard du positionnement critique du Groupement de la Somme sur la ligne de vol et si l’on ajoute à tout cela les commentaires des réseaux sociaux il devient encore plus difficile de donner un sens à toute cette effervescence.
Mais il y a une chose certaine : cette situation donne une bien triste image de la colombophilie dans notre Région.
Avions-nous vraiment besoin d’une telle publicité?
 
Que cherchent certains dirigeants de la Somme ?
Se parler franchement, avoir des échanges contradictoires voire être en désaccord, quoi de plus normal !
En revanche, le dénigrement, l'acharnement, la manipulation sur les réseaux sociaux sont inacceptables ainsi que cette radicalisation qui n’apporte aucune plus value au débat de notre vie associative qui mérite certainement beaucoup mieux.
N’oublions jamais que nous pratiquons un loisir de détente avant tout !
Que pensent les colombophiles de toute la France et au-delà, lorsqu’ils lisent de telles logorrhées sur le site d’un Groupement en l’occurrence celui de la Somme dont la vocation est de promouvoir la colombophilie et d’apporter une communication objective à ses adhérents.
Les méthodes employées sont également particulièrement nocives pour notre cohésion :
Que dire d’un Président de Groupement qui envoie aux responsables de ses sociétés, la copie de SMS échangés en privé avec le nouveau Président fédéral ?
Que dire de ces méthodes indignes d’un responsable associatif qui bafoue le droit le plus élémentaire du respect d’échanges informels d’ordre privé ?
Que dire de son Vice-président qui recommande par mail aux responsables de société de boycotter l’invitation du Président fédéral à une visioconférence dont l’objectif est d’échanger avec des colombophiles et d’entretenir une certaine proximité alors que ce même Vice-président clame haut et fort que le Président fédéral n’est pas à l’écoute des autres ? 
Que dire de son responsable de la communication, que nous avions mis en garde sur un éventuel conflit d’intérêt de par son activité de photographe de pigeons, et qui, brutalement, a basculé dans une dérive comportementale incontrôlée qui n’a d’autre finalité que de diviser et qui sème le dégoût auprès de grand nombre de colombophiles.
Nous devons rapidement fermer cette parenthèse et retourner à nos fondamentaux, ce qu’attendent nos amis colombophiles.
Nous n'accepterons pas que la colombophilie devienne un champ de bataille, la bataille se fait dans les aires avec nos pigeons et en toute amitié.
Toutefois, soyez rassuré, toutes ces gesticulations ne nous éloignerons pas de notre projet initiale et cette ligne de vol sera mise en place cette saison dans les conditions annoncées lors de la réunion du 14 janvier pour satisfaire le plus grand nombre de colombophiles possibles.
Désormais il appartient à chaque Groupement de prendre ses responsabilités, choisir de jouer ensemble sur cette ligne de vol ce qui incarne la lucidité où opter pour une autre voie ce qui relèverait de l’ineptie car nous devons impérativement optimiser les coûts de transport des concours dans l’intérêt général.
Toutefois, sachez que le bureau ne fera pas de blocage systématique, nous ne sommes pas dans un état d’esprit de polémique.
Depuis le début, nous faisons tout pour partir ensemble, alors, on joue, on observe nos pigeons grâce aux bagues GPS et on discute en fin de saison autour d'un verre, c’est ça le vrai visage de la colombophilie !
 
Bonne saison à tous.
 
Amitiés colombophiles,
Le Bureau.